Didactique de l'histoire /A. Morelli - René Van Santbergen (1920-2001)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Didactique de l'histoire /A. Morelli - René Van Santbergen (1920-2001)

Message  dragan le Sam 9 Oct - 15:36

(J'ai dactylographié mes notes du cours du 9 octobre 2010, si cela intéresse quelqu'un je peux envoyer ça par email. Je diffuse le résultat de ma recherches d'infos, pour épargner cette recherche à d'autres.)

Textes sur René Van Santbergen.

Extrait (sans les notes) de Michel STASZEWSKI, 1830-1980 Cent cinquante ans de cours d’histoire dans l’enseignement secondaire officiel francophone en Belgique.
(Les chiffres qui apparaissent dans le texte renvoient à des notes.)

6.4.2. Le programme du cours d’histoire « rénové »
La réforme du cours d’Histoire, impulsée par René Van Santbergen dès 1967 (voir notice biographique page 59), s’inscrivait dans l’esprit et dans les structures du « rénové » 278.
Les instructions, plus précises au niveau des choix méthodologiques, devenaient beaucoup moins contraignantes en ce qui concerne les contenus à étudier. Elles préconisaient une méthodologie inductive et active.
Au degré d’« observation », le cours d’histoire devenait diachronique (thématique) : les thèmes devaient être étudiés à travers l’espace et le temps. Thèmes proposés :
• L’homme assure sa subsistance.
• L’homme fabrique.
• L’homme commerce.
• L’homme s’instruit.
• L’homme en société : rurale - urbaine.
• L’homme et l’Etat.
• L’homme, ses devoirs et ses droits.
• L’homme et le loisir. 279
CeDoP 76
Ces thèmes devaient être traités en collaboration avec les autres disciplines, en particulier, les cours de géographie et de biologie.
Dans un article publié en 1972, R. Van Santbergen, visiblement inspiré par la pensée de Fernand Braudel (voir page 11), donnait la justification suivante à l’option qu’il proposait pour le premier degré: « Ce choix s’appuie sur la distinction entre « phénomène de temps long », « phénomène de temps moyen », « phénomène de temps court », autant d’éléments dont les articulations composent la subtile trame de l’histoire. Providentiellement, les « phénomènes de temps longs » relèvent des préoccupations élémentaires: se nourrir, se vêtir, se loger, se soigner. Ils rencontrent les intérêts des enfants de cet âge, ils fournissent une matière à leur portée, concrète. Conduisant du passé le plus lointain au présent le plus proche, ils facilitent l’actualisation et permettent d’intégrer l’apport des moyens d’information de masse. Ces « phénomènes de temps longs » représenteront donc, dans cette méthode, le bord d’attaque de l’approche historique » 280.
Au degré d’« orientation », l’approche devenait synchronique (chronologique) et centrée sur les problèmes économiques et sociaux 281. Thèmes proposés :
• Les sociétés de ramasseurs-chasseurs.
• Les sociétés pastoro-agricoles (nomades et sédentaires).
• Les sociétés féodales.
• Les sociétés urbaines.
• Les sociétés industrielles.
• Les sociétés actuelles. 282
CeDoP 77
Au degré de « détermination », l’approche régressive était encouragée. Il s’agissait d’étudier en profondeur des questions d’histoire contemporaine envisagées dans leurs aspects économiques, sociaux, politiques et culturels. Thèmes proposés :
• Evolution de la population.
• Evolution économique et sociale:
- les structures agraires;
- les structures industrielles;
- les structures commerciales et financières;
- les structures sociales.
• Evolution politique et sociale:
- Ancien régime politique;
- Révolutions libérales;
- Révolutions sociales.
• Origines du Monde contemporain:
- évolution des esprits et des arts;
- conflits mondiaux et institutions de paix;
- évolution des sciences et des techniques;
- évolution économique et conflits sociaux;
- conflits politiques et idéologiques.
• Connaissance du Monde culturel:
- diffusion de la pensée;
- information, clé de la liberté;
- création artistique 283.
Chacun des cinq grands thèmes cités ci-dessus devait être abordé au travers des sujets traités au cours du troisième degré.

6.4.3. L’enseignement rénové de l’histoire dans la pratique
Il fut introduit pour la première fois, d’une manière expérimentale, dans quatre classes du lycée d’Etterbeek en septembre 1967 284.
En mars 1968, cette expérience fut présentée à Sèvres (banlieue parisienne), aux participants (une centaine de professeurs d’histoire français et belges) d’un colloque consacré à la rénovation de l’enseignement de l’histoire. C’est à la suite de ce colloque que fut rédigée l’ébauche du nouveau programme (dont rend compte l’article de R. Van Santbergen, cité ciavant:
L’histoire en procès dans l’enseignement secondaire) 285.
L’enseignement rénové de l’histoire sera appliqué progressivement, essentiellement dans l’enseignement de l’Etat. C’est à partir de l’année scolaire 1973-1974 qu’il fut imposé à tous les établissements secondaires de l’Etat qui avaient adopté l’enseignement rénové.
L’examen des outils didactiques spécialisés, publiés dans les années septante et des « leçons-type » de l’époque, nous permet d’approcher la pratique de l’enseignement rénové de l’histoire.

Note n° 212 du même document

VAN SANTBERGEN, R. ( 1920- ): Docteur en Histoire. Professeur dans l’enseignement secondaire et supérieur officiel. Inspecteur de l’enseignement secondaire et supérieur de l’Etat de 1961 à 1984. Chargé de cours à l’Université de Liège à partir de 1973. Initiateur de la rénovation du cours d’Histoire dans l’enseignement officiel et, à ce titre, membre de nombreux groupes de travail et commissions chargés d’élaborer puis d’adapter les programmes rénovés d’Histoire et de cours apparentés. Organisateur de nombreux ateliers, journées pédagogiques et séminaires résidentiels réunissant des professeurs d’Histoire de l’enseignement secondaire de l’Etat. Participant actif à de nombreux colloques internationaux ayant pour objet l’enseignement de l’histoire. A l’origine de la publication des Cahiers de Clio, à partir de 1965. Fondateur du Centre de la Pédagogie de l’histoire et des Sciences de l’Homme, à l’origine de la publication de nouveaux outils de travail destinés à l’enseignement rénové de l’histoire, principalement au niveau secondaire ( HODEIGE, M., Repères biographiques et Publications, in Mélanges René Van Santbergen, numéro spécial des Cahiers de Clio, Centre de la Pédagogie de l’Histoire et des Sciences de l’Homme, Bruxelles-Liège, 1984, pp. 5-6).

Source: http://www.google.be/url?sa=t&source=web&cd=21&ved=0CBQQFjAAOBQ&url=http%3A%2F%2Fwww.ulb.ac.be%3A8070%2Fcedop%2Ftools%2Fstat.php%3Ffile%3D150ans.pdf%26titre%3D1830-1980%3A%2B150%2Bans%2Bde%2Bcours%2Bd&rct=j&q=ren%C3%A9%20van%20santbergen%20ulb&ei=TX-wTMCqF8acOuiNwYEG&usg=AFQjCNE-4MrqOgo8hGir7WBzjcPxoHkBJQ&sig2=30Fm17CjfupMYEbTVOZ6Gw&cad=rja

dragan

Messages : 12
Date d'inscription : 03/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum