Piette Histoire des civilisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Piette Histoire des civilisations

Message  dragan le Lun 28 Fév - 13:02

Piette - Histoire des colonisations 28 février 2011

L'évangélisation des Amériques

L'attitude de l'Eglise vis-à-vis des Amérindiens.


L'Eglise a joué un rôle dans la colonisation.

La position de l'Eglise n'a pas été monolithique, il y a eu parfois des dissensions.

Re-contextualisation historique: il faut se pencher sur les circonstances d'exploration et quand on remonte aux voyages de Christophe Colomb, on voit une carte au tableau sur ce que l'on connaissait du monde à l'époque. Avant Christophe Colomb, il y avait eu plusieurs voyages d'Espagnols et surtout de Portugais (pour établir de nouvelles routes commerciales vers l'Asie). A la même époque on assiste à un nouvel essor des missions, dès le XIIe siècle, une nouvelle image du missionnaire s'était forgée dans la lignée de l'idéologie des croisades. Chaque fois que de nouvelles terres sont explorées pour des motifs commerciaux, on enverra des missions. La date de 1492 (voyage de Colomb) est une date importante en Espagne: la fin de la Reconquista (sur les Musulmans) et l'année d'expulsion des Juifs. Les 2 événements étaient étroitement liés dans l'es esprits de l'époque. Le but de Colomb est économique (trouver une route vers les Indes et leurs épices), l'autre motivation est continuer de répandre le christianisme dans le monde. La 1e phrase de son ouvrage de bord fait référence à l'expulsion des Juifs du royaume d'Espagne et fait un lien.

Le nom de Colomb est célèbre mais le personnage est mal connu ainsi que ses motivations, or il jouera un rôle dans l'idéologie de la colonisation, il était un catholique fervent. Son journal de bord est très lisible.Il s'est basé sur des récits de voyages en Asie, à son époque étaient disponibles des récits de voyages de navigateurs et de missionnaires. Leurs récits apportent beaucoup d'informations purement imaginaires, pour preuve les animaux fantastiques, ce qui marque les imaginaires européens de l'époque. Cet imaginaire façonné lors des voyages en Asie et Afrique sera transposé en Amérique. Il se lance dans des calculs sur la distance à faire, il se base sur Marco Polo qu'il interprète de façon erronée. Il a sous-estimé la distance à parcourir. A l'époque on ne savait que la terre était ronde que par des calculs. Projection d'illustrations de l'époque (créatures imaginaires). Il y a beaucoup de criminels dans l'équipage (peine suspendue à condition de s'embarquer dans l'expédition). Colomb débarque dans les Antilles, aux Bahamas et ce sera le début d'une série de voyages aller et retour. Très vite on comprend que ce ne sont pas les Indes mais un nouveau continent, ce que lui va continuer de considérer, on parlera des Indiens pour ses habitants. Diapo: les voyages de Colomb (1492-1502), il meurt à 55 ans en 1506. IL était un fervent catholique il signait christo ferens (porteur du christ), sa pensée est proche du millénarisme très en vogue à l'époque, il s'appuyait sur la doctrine de Joachim de Flore qui a divisé l'histoire du monde en trois âges: de père, du fils et de l'esprit (à venir, période de paix précédant la fin du monde). Il faut se dépêcher de porter le message du christ pour hâter la survenue de la période de l'esprit. Diapo: le tombeau de Colomb dans la cathédrale de Séville, il y a un lien explicite entre la découverte de l'Amérique et la prise de Grenade (fin de la Reconquista). Diapo: carte du monde en 1516. L'Afrique est complète, l'Asie et on voit une partie du continent américain (les Antilles ont une importance exagérée).

http://cristobal-colon.net/_images/ecriture/signature1.gif

Après la phase d'exploration arrive la phase de colonisation. Colomb a son retour publie un récit de ses voyages et les premiers récits sont publié, tout cet imaginaire est transposé à l'Amérique, comme les hommes à tête de cheval. Diapo projetée.

En un siècle et demi, une bonne partie du continent américain sera colonisée. Le pape va s'immiscer dans la vie politique et va légitimer la conquête et leur donne des pouvoirs considérables sur le plan ecclésiastique, comme échange de bons procédés, en échange l'Espagne et le Portugal financent l'évangélisation et convertissent les habitants au christianisme. Les bulles favorisent l'Espagne ou le Portugal au gré des différents papes. Une bulle importante de 1452, favorable au Portugal (Dum diversa): des pouvoirs généraux et indéfinis pour conquérir les païens, les réduire en esclavage en échange d'une christianisation. En 1492, Alexandre VI devient pape, il légitime les conquêtes mais favorise l'Espagne, en 1493 il pond deux bulles qui réglementent les voyages d'exploration: lors de la découverte d'une nouvelle terre par la Castille, si les habitants n'ont pas été déjà assujettis à un monarque chrétien, les souverains de Castille peuvent s'emparer de ces terre à charge pour eux de christianiser les populations. Une ligne de démarcation est délimitée (plus tard le Portugal protestera). 1494 traité de Tordesillas qui déplace la ligne, le futur Brésil peut être colonisé par le Portugal. Une bulle donnera à l'Espagne le pouvoir de nommer les missionnaires, l'Espagne peut à peu près tout faire dans ses colonies avec seule obligation: les conversions. En 1508 la bulle universalis ecclesiae demande qu'aucune Eglise ou monastère ne soit construite sans l'autorisation des souverains espagnols (qui dessinaient les diocèses, décidaient des lieux de construction etc.). On va assister à un grand afflux de missionnaires très tôt après la conquête ou alors que la conquête n'était pas achevée. La bulle de 1537 sublimus deus est dans un autre contexte: une fois les 1er récits arrivés en Europe, on commence à débattre de la légitimité de la colonisation et du traitement infligé aux Amérindiens (où faut-il les placer sur l'échelle entre l'homme et l'animal). L'Eglise dès le début a été de dire qu'il s'agit d'être rationnels, sinon il fallait oublier l'idée de les convertir, la bulle de 1537 le réaffirme. NB: les conquistadors insistent sur la pratique des sacrifices humains pour justifier leur action (aujourd'hui on dirait: ingérence humanitaire pour faire cesser ces pratiques).

Après la phase d'exploration ont leiu des phases de conquêtes. Les Espagnols ont été aidés par le "choc biologique" (en un siècle 90% des effectifs amérindiens disparaît), il y a des dissensions entre les Amérindiens, on a vu le cas des Aztèques qui contrôlaient un territoire assez vaste mais n'étaient pas unifiés et qui avaient des ennemis. Les conquistadors ont exploité ces dissensions. Après les Antilles, les Espagnols s'en prennent au Mexique (Mexico tombe en 1521?) puis la zone andine, etc.

Raté un passage, j'étais dans le hall.
Le colon a un territoire et doit convertir en échange, ce qui donnera lieu à de nombreux abus. Les voyages colonies et Europe prenaient 2 mois, les communications étaient très longues et difficiles. Au Mexique et au Pérou on superpose des subdivisions et des autorités: il y aura un vice-roi chargé de chapeauter le tout, il y a les gobiernos et les audiencias.En Espagne on avait le roi et le Conseil des Indes alors qu'en Amérique on a le Vice-Roi qui dans la pratique avait quasi les pleins-pouvoirs (mais son temps au pouvoir était limité), il chapeautait les subdivisions. Tableau projeté. Les frontières entre diocèses étaient décidées par le gouvernement espagnol. La présence missionnaire sera organisée par la couronne espagnole. En 1514 le même statut est accordé aux Portugais pour leurs colonies. Aussi bien au point due vue espagnol que portugais l'église joue un rôle, exemple des franciscains puis des dominicains (qui ne sont pas d'accord sur la façon de convertir) et ensuite les jésuites. Au Mexique les franciscains arrivent à 12 en 1524, dans un certain nombre de cas les odres missionnaires auront une si grande importance que parfois ils vont s'opposer à l'administration espagnole et constituer une sorte de contre-pouvoir, ils vont tenter de répandre la pratique des langues indigènes (dont ils ont étudié la langue). Dans quelle langue évangéliser, c'est une question de l'époque.

Une série de débats animent les missionnaires: les franciscains avaient des idées vaguement millénaristes et voulaient convertir très vite un maximum (d'où le recours à la force), alors que les dominicains voulaient une conversion en profondeur et donc non arrachée par la menace. Batholoméo de las Casas, dominicain. Slide: l'arrivée des congrégations dans l'empire aztèque. Les missionnaires essayent d'apprendre leur langue pour avoir sur les indigènes un pouvoir, on tentera aussi la mise par écrit de la langue aztèque, le naoac (qui reste une des langues les plus parlées au Mexique). Le plus ancien texte en alphabet latin: 1528 (4 ans après l'arrivée des franciscains!). Le naoac était une langue orale, il existait un système de glyphes, comme les rébus. Naoac ou "N'ahuatl" (anglais), mauvaise audition dans l'auditoire? Le naoac est transcrit pour faciliter la conversion. On adopte leur système de livres (sorte de longue bande) à des fins de conversion, on montre un exemple de catéchisme. Les franciscains rédigent des ouvrages ethnographiques sur les coutumes amérindiennes pour les déceler dans la vie de tous les jours, en vue de les éliminer et les remplacer par des pratiques chrétiennes. A partir de 1530 des missionnaires collaborent avec les 1er Indiens convertis qui ont appris l'alphabet latin et avec des informateurs qui ont vécu à l'époque pré-hispanique, les informations seront synthétisées dans de gigantesques ouvrages. Un certain nombre d'ouvrages vont dépasser ce but pragmatique d'évangélisation, un franciscain rédigera une sorte d'encyclopédie. Ces livres ont aussi servi à des règlements de compte entre franciscains (qui étaient favorables à des collègues en latin) et dominicains (opposés aux collèges, opposés à la mise par écrit des coutumes, la conversion doit être patiente). Franciscain: Bernardino de Sahagún. Dominciain: Diego Durán.

Nahuatl semble la bonne orthographe et non naoac...

Développement de citations sur la concurrence franciscains et dominicains. Quelques auteurs cités, la polémique: comment évangéliser. A une époque il y a 5.000 baptêmes par jour (exagération?).

La couronne et le pape s'en mêlent suite aux nombreux abus.

Dans la pratique des encomiendas (une terre donnée aux colons) fonctionnaient très mal. En 1512 les lois de Burgos vont légaliser les encomiendas et les réglementent pour protéger les Amérindiens. Mais ces lois sont très vagues et l'esprit protecteur est facilement contournable.
1523: Charles Quint se rend compte que les abus se poursuivent, il révoque la pratique des encomiendas et demande à Cortez le gouverneur du Mexique de les révoquer, mais cela s'avère impossible.
Suivent des débats sur le sort à réserver aux Amérindiens: sont-ils des hommes? A l'époque, étaient candidtas à la colonisation des gens qui n'avaient plus grand chose à perdre en Espagne, le voage étaoit peu sûr et sur place il fallait s'adapter (le choc biologique a aussi frappé les colons qui arrivient épuisés après 2 mois de voyage). Des colons tenteront de discréditer les Amérindiens, la bulle de 1517 sublimus deus réaffirme qu'ils sont des hommes et donc capables de conversion. La couronne espagnole pour sa part, en 1548, adopte la disparition des encomiendas, échec à nouveau. Peu à peu les encomiendas seront remplacées progressivement par les Nuevas Leyes: les colons seront rémunérés. Moment culminant, la controverse de Valladolid, 2 débats en 1550 et 1551 qui oppose 2 dominicains: Las Casas et Sepulveda. Attention: a controverse prenait pour acquis que les Indiens étaient humains, la question: la légitimité des conquêtes et la façon de traiter les Amérindiens (ne pas se laisser influencer par le film). La Casas publie un livre très important avec des gravures. Son ouvrage va discréditer l'Espagne et sera beaucoup diffusé dans les milieux protestants.

dragan

Messages : 12
Date d'inscription : 03/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum